Gérard VIGNAUX
Psychanalyste à Paris


info psychanalyse
 Retour vers la page d'accueil

 

 

psychanalyste à Paris         psychanalyste à Paris

L'anxièté : comment l'évaluer et comment y remédier ?

Du sens commmun de l'angoisse et sa sensation de malaise profond établissant souvent un lien avec le corps (douleurs, dysfonctionnements somatiques), l'état anxieux s'y trouve à proximité : insatisfaction, déplaisir.

La Psychanalyse nous renseigne sur certaines de ses origines pathologiques : manque vis à vis d'un investissement qui se dérobe (séparation, deuil), insuffisance de repères parentaux, émergence et difficulté de réalisation de certains désirs inconscients... à la phobie de situation qui s'en trouve être un déplacement.

De nombreux livres et articles concernant ce problème ont vu le jour, rappelant au passage l'actualité de cette notion. L'évolution technologique et sociologique accentue l'isolement, l'anonymat, tout en sollicitant davantage le système nerveux.

Le terme d'anxiété créatrice "Fonction Créatrice" qu'emploie le Professeur PELICIER (1) est compréhensible par cet aspect d'insatisfaction qui pousse certains anxieux hors des habitudes conservatrices, hors des petits plaisirs quotidiens. Ils en désirent plus, et cela peut être un mal nécessaire pour créer, composer, écrire, entreprendre, changer de profession, étudier, réussir tout simplement. Un certain degré d'insatisfaction est nécessaire pour se hisser au-delà des jouissances habituelles. Le Praticien cotoiera malheureusement plus souvent la dépression anxiogène de ses patients avec toutes les conséquences connues : asthénie, insomnies, arrêt de travaill, alcoolisme, etc...

Fonction utile ou symptôme ? le médecin, et principalement le généraliste, est questionné par cette demande souvent embarrassante : doit-il intervenir et comment ?

La prescription de psychotropes, et plus précisément d'anxiolytiques, est fréquente. Les statistiques (2) sont là pour le rappeler mais la relativité de leur efficacité est connue de tous. La persistance de l'anxiété et l'inaptitude du patient à pouvoir régler seul ses problèmes font qu'une aide spécialisée complémentaire s'avère nécessaire. Un premier travail d'explication et de présentation générale de cette nécessité doit être faite par le Praticien. Il prépare et rend possible le travail du Psychologue.

L'attitude du Psychologue Clinicien durant ces consultations d'accueil sera de laisser la primauté au relationnel. Il devra s'impliquer longuement, écouter, décrypter derrière le discours manifeste la vraie demande d'aide. Il devra pour cela posséder une formation comme le rappelle BALINT "le seul enseignement systématique de formation à la Psychothérapie est le système psychanalytique. Il comprend 3 parties distinctes : l'analyse personnelle, les cours théoriques et le travail pratique sous contrôle."

Ceci étant la formation de base du Psychothérapeute, il devra de plus connaître les différents modèles de thérapies existantes. "Thérapies individuelles et de groupes, l'attention s'y concentre tour à tour sur l'association libre, la verbalisation du vécu, les résurgences mnésiques, les régressions affectives, le déploiement imaginatif plus ou moins dirigé, l'expression des émotions, le jeu des relations inter-personnelles, les psycho-kinésies spontanées ou provoquées (danse, gymnastique posturale, relaxation...), les interventions psycho-pédagogiques." (3).

Il n'est pas aisé de s'y retrouver ni de confronter la demande et la problématique du patient aux indications et contre-indications de ces psychothérapies. Derrière des publicités tapageuses, les spécificités existent.

Choisir quelle forme de psychothérapie en écartant les moins sérieuses, choisir le thérapeute selon aussi sa personnalité : la complexité des causes de l'anxiété fait que la demande du patient nécessite un premier niveau d'élaboration précédant le travail d'une intervention médicale ou psychologique. Une gestion spécialisée de la demande s'avère nécessaire. Ce travail de consultation d'accueil devient pour le Psychologue Clinicien une spécialité bien précise qui commence à exister.

Gérard VIGNAUX

Article paru dans le "Le quotidien du médecin" le 18 septembre 1985 et dans "le Généraliste " du 27 septembre 1985


(1) PELICIER Yves "Angoisse et Tranquillité" - distribué par les Laboratoires LATEMA.

(2) "Morbidité - Prescription pharmaceutique" - "l'Ordonnance et son environnement" - carnets statistiques n° 17 - Juillet 1985 - CNAMTS.

(3) GAGEY J. "La Psychologie Clinique" - Encyclopédie Méd. Chir. Paris Psychiatrie 37032A 10, 7-1980.

Vous pouvez me contacter au : 06 64 92 01 96

 Retour vers la page d'accueil